search_button close_button

Cliquez sur ENTRÉE pour rechercher ou ESC pour quitter

Les salariés jugent leurs bureaux
Télécharger l'étude 2019
close_button
arrow_back_icon Retour à la page d’accueil

L’isolement augmente les risques pour la santé des salariés

close_grey_buttonprint_icon
Interview
Publié le 2019-06-18 16:52:39

Didier Logerais, Fondateur de Toit de Soi

Photographie de Didier Logerais

Didier Logerais

L’isolement augmente les risques pour la santé des salariés

« Nous avons travaillé à la fin des années 2000 pour une très grosse entreprise industrielle. En interne, ses équipes étaient organisées de façon matricielle, chaque ingénieur avait 3 managers directs : son supérieur hiérarchique direct, son chef de projet et son responsable métier.

Cela générait chez les collaborateurs une très grande fatigue. Nous avons relevé des cas où des salariés travaillaient jusqu’à vingt heures par jour pour satisfaire les demandes de tous leurs chefs. Les conséquences pouvaient être dramatiques. Il y a eu deux suicides. Des événements évidemment traumatiques pour l’entreprise qui ont justifié une remise en cause profonde de l’organisation.

Les sur-sollicitations sont un vrai risque pour la santé des travailleurs (fatigue, burn-out et, donc, suicide), car elles génèrent une charge de travail et une charge émotionnelle très fortes. Il convient de savoir les manager. »

 

Didier Logerais, Fondateur de Toit de Soi

A contrario, le collectif agit comme un système immunitaire

« L’isolement favorise le stress. Le collectif agit comme un système immunitaire : en cas de difficulté professionnelle, vous êtes soutenu par vos collègues et/ou votre manager. Si vous êtes seul, le « surplus de difficulté » (qu’elle vienne de la charge de travail ou de la charge émotionnelle), à l’image d’un virus, vous emporte. L’isolement agit comme une caisse de résonnance en fragilisant les salariés. La métaphore médicale va un cran plus loin : en décuplant le stress, l’isolement contribue à augmenter le risque de congés maladie ou d’arrêts de travail. Avec un coût réel pour l’entreprise. Prendre la température du ressenti des salariés, puis mettre en place des actions très concrètes, comme limiter le nombre de jours de télétravail, est donc primordial. »


close_grey_buttonprint_icon
Suggestion d'articles
Brigitte Sabotier : « La nouvelle génération est particulièrement attentive à son environnement de travail »
Interview

Brigitte Sabotier : « La nouvelle génération est particulièrement attentive à son environnement de travail »

Éric Singler :  « Le nudge modifie l’environnement pour influencer les comportements des salariés »
Interview

Éric Singler : « Le nudge modifie l’environnement pour influencer les comportements des salariés »

Brochure ParisWorkplace 2019
Magazine

Brochure ParisWorkplace 2019

Et si on se parlait ? Interview de Brigitte Sabotier (Orange)video_play_icon
Vidéo

Et si on se parlait ? Interview de Brigitte Sabotier (Orange)

Dominique Boullier :  « Plus on a de relations digitales dans une chaîne de valeur, plus on a besoin de se voir »
Interview

Dominique Boullier : « Plus on a de relations digitales dans une chaîne de valeur, plus on a besoin de se voir »

Et si on se parlait ? Interview d’Eric Singler (BVA)video_play_icon
Vidéo

Et si on se parlait ? Interview d’Eric Singler (BVA)